Foire aux questions — Renseignements généraux

1. Qu'est-ce que le recensement?

Tous les cinq ans, les Canadiens sont invités à participer au recensement afin d'aider à brosser un portrait de la diversité de la population du Canada et des lieux où nous vivons.

Le Recensement de la population fournit des renseignements de grande qualité sur des tendances et des analyses socioéconomiques clés qui aident les Canadiens à prendre des décisions importantes qui touchent nos familles, nos quartiers et nos entreprises.

Le Recensement de l'agriculture, qui est effectué au même moment, recueille des renseignements sur l'ensemble des exploitations agricoles au Canada.

Le prochain recensement aura lieu en mai 2021. Le jour du recensement est le 11 mai 2021.

2. Pourquoi le recensement est-il important?

Les administrations publiques, les entreprises, les associations, les organismes communautaires et bien d'autres organisations utilisent les données du recensement pour prendre des décisions importantes relativement à votre collectivité, à votre province ou à votre territoire, et à l'ensemble du pays.

Les renseignements que vous fournissez permettent de veiller à ce que le Recensement de la population de 2021 reflète avec exactitude l'évolution de la société canadienne. Grâce à vos réponses, votre collectivité dispose des renseignements dont elle a besoin pour planifier des services qui soutiennent l'emploi, les écoles, le transport public et les hôpitaux.

Le Recensement de l'agriculture permet d'obtenir des données sur tous les aspects de l'industrie agricole du Canada, à l'échelle des cantons, des zones rurales et des municipalités comme à celle du pays. Les organismes agricoles tant publics que privés utilisent les données recueillies dans le cadre du Recensement de l'agriculture.

3. Qui est visé par le recensement?

Le Recensement de la population vise à dénombrer l'ensemble de la population canadienne, qui comprend les citoyens canadiens (de naissance ou par naturalisation), les immigrants reçus ainsi que les résidents non permanents et les membres de leur famille qui vivent avec eux au Canada. Les résidents non permanents sont les personnes qui détiennent un permis de travail ou d'études, ou qui demandent le statut de réfugié (p. ex. les demandeurs d'asile).

Le recensement dénombre également les citoyens canadiens et les immigrants reçus qui sont temporairement à l'extérieur du pays le jour du recensement. Il s'agit entre autres des fonctionnaires fédéraux et provinciaux en poste à l'extérieur du Canada, du personnel des ambassades canadiennes à l'étranger, des membres des Forces armées canadiennes en poste à l'étranger et de tous les membres d'équipage canadiens qui se trouvent à bord de navires marchands, ainsi que de leur famille.

4. Pourquoi le Canada mène-t-il un recensement tous les 5 ans et non tous les 10 ans comme le font d'autres pays?

Depuis 1971, la Loi sur la statistique oblige juridiquement Statistique Canada à réaliser le Recensement de la population et le Recensement de l'agriculture tous les cinq ans, au cours des années se terminant par le chiffre 1 et par le chiffre 6. Un intervalle de cinq ans entre les recensements permet d'obtenir des données plus récentes et plus détaillées sur le pays et sa population.

À mesure que le Canada croît et évolue en tant que nation, il est essentiel de comprendre sa composition pour être en mesure de répondre à ses besoins de plus en plus divers. Grâce aux données du recensement, Statistique Canada fournit aux administrations publiques, aux entreprises, aux organisations et à la population des renseignements indispensables sur la riche composition ethnique et culturelle du pays, sur son profil linguistique et sur la diversité des familles. Et ce n'est là qu'un exemple de la façon dont ces données servent à renseigner l'ensemble des Canadiens.

Elles nous permettent aussi de mieux comprendre la nature changeante du marché du travail et des compétences que les Canadiens y apportent, ce qui est indispensable pour s'assurer que le Canada demeure concurrentiel sur le marché mondial.

5. Combien de ménages doivent remplir le questionnaire abrégé du recensement, et combien doivent remplir le questionnaire détaillé du recensement?

Soixante-quinze pour cent (75 %) des ménages canadiens reçoivent un questionnaire abrégé du Recensement de la population, qui permet de recueillir des renseignements démographiques de base, tels que l'âge, l'état matrimonial et la langue.

Un échantillon de 25 % des ménages canadiens reçoit un questionnaire détaillé. Le questionnaire détaillé permet de recueillir les mêmes renseignements démographiques que le questionnaire abrégé, ainsi que des renseignements sur la situation sociale et économique des personnes partout au Canada et sur les logements dans lesquels elles habitent.

Tous les exploitants agricoles au Canada reçoivent le même questionnaire du Recensement de l'agriculture.

6. La population est-elle tenue par la loi de remplir le questionnaire du recensement?

En vertu de la Loi sur la statistique, tous les résidents du Canada sont légalement tenus de remplir le questionnaire du recensement.

Statistique Canada est tenu par la loi de protéger les renseignements personnels fournis par les répondants dans le questionnaire du recensement. Seuls les employés de Statistique Canada ayant prêté le serment de discrétion ont accès aux questionnaires du recensement.

7. En vertu de quelle loi le recensement est-il mené?

La Loi sur la statistique exige que le Recensement de la population et le Recensement de l'agriculture soient effectués tous les cinq ans (au cours des années se terminant par « 1 » et « 6 »). Cette loi énonce les exigences obligatoires concernant le retour des questionnaires du recensement de même que les dispositions concernant les sanctions prévues pour ceux et celles qui ne s'y seraient pas soumis.

8. Y a-t-il des sanctions si on ne remplit pas le questionnaire du recensement?

Oui. En vertu de la Loi sur la statistique, il est obligatoire de remplir le questionnaire du recensement.

La loi stipule qu'une personne qui refuse de remplir le questionnaire du recensement peut se voir imposer une amende pouvant aller jusqu'à 500 $. Le tribunal peut également exiger que le questionnaire du recensement soit rempli.

9. Comment procède Statistique Canada pour déterminer les questions à poser?

Dans le cadre de chaque cycle du recensement, Statistique Canada effectue des consultations et des discussions exhaustives sur les exigences liées au contenu du recensement et les stratégies de diffusion des données. Durant ces activités de mobilisation, Statistique Canada a recueilli les points de vue de plusieurs personnes et organisations dans de nombreux secteurs de la société canadienne, y compris :

  • les ministères fédéraux;
  • les ministères et organismes provinciaux et territoriaux;
  • les administrations municipales;
  • les collectivités des Premières Nations, des Métis et des Inuits;
  • les organisations non gouvernementales;
  • les chercheurs et les universitaires;
  • les entreprises;
  • le grand public.

Les commentaires des utilisateurs de données mènent aux changements proposés dans le questionnaire du test du recensement. Ces changements sont mis à l'essai au moyen d'un essai qualitatif des modifications et des ajouts proposés au contenu, d'un essai quantitatif visant à évaluer le contenu et le comportement des répondants à plus grande échelle, ainsi que d'une évaluation des résultats des essais.

Une fois les recherches, les consultations et les essais terminés, Statistique Canada élabore le contenu du recensement et soumet au Cabinet les questions proposées.

Dès l'approbation des questions du recensement par le Cabinet, le gouverneur en conseil procède à un examen des questions et, au moyen d'un décret, prescrit les questions qui doivent être posées en vertu des articles 19 ou 20 de la Loi sur la statistique. Dans les 30 jours qui suivent la signature du décret, le contenu du recensement est publié dans la Gazette du Canada.

10. Pourquoi Statistique Canada utilise-t-il des données administratives dans le cadre du Recensement de 2021?

Statistique Canada utilise depuis longtemps des données de sources administratives pour s'acquitter de son mandat.

L'utilisation de données administratives réduit le fardeau de réponse des Canadiens, permet de gagner du temps et d'économiser de l'argent, et fait en sorte que le recensement demeure exact, pertinent et efficace.

L'utilisation accrue des données administrative peut signifier que les Canadiens fournissent le même renseignement une seule fois — par exemple, si les Canadiens fournissent un renseignement à un organisme gouvernemental, ce renseignement peut être réutilisé par Statistique Canada.

Dans certains cas, l'utilisation de sources administratives peut constituer la seule façon d'obtenir d'importants renseignements statistiques qui aident les Canadiens à prendre des décisions opportunes fondées sur des données probantes.

11. Quelles sources de données administratives seront utilisées?

Comme pour le Recensement de 2016, Statistique Canada utilisera les sources de données administratives existantes, comme les dossiers d'immigration et les données de l'impôt sur le revenu des particuliers afin de gérer le fardeau de réponse des Canadiens.

Statistique Canada tire des renseignements, comme le revenu d'emploi, le revenu découlant des transferts gouvernementaux et le montant de l'impôt sur le revenu payé, des dossiers fiscaux et des prestations de l'Agence du revenu du Canada.

Les renseignements sur la catégorie d'admission des immigrants (p. ex. les immigrants économiques, les réfugiés et les immigrants parrainés par la famille) et le type de demandeur sont tirés des dossiers d'Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada. En outre, pour la première fois, le Recensement de 2021 utilisera des données administratives pour remplacer des questions du recensement sur le statut d'immigrant et l'année d'immigration.

12. Comment les données administratives sont-elles utilisées?

Les données administratives s'ajoutent aux renseignements recueillis dans le cadre du recensement ou les remplacent. Il s'agit d'une façon d'éviter de poser des questions additionnelles.

Cette méthode réduit les coûts de collecte et le fardeau de réponse des Canadiens. Certaines sources de données administratives servent également à valider les données recueillies dans le cadre du recensement ou à réaliser des projets d'analyse.

Statistique Canada couple les données du recensement et les données administratives à l'interne, au moyen de clés se fondant sur des identificateurs personnels (p. ex. le nom, la date de naissance, le sexe et l'adresse) accessibles à la fois dans les fichiers du recensement et dans les fichiers administratifs. Des méthodes statistiques permettent de rectifier de légères différences d'orthographe dans chacun des fichiers. Les identifiants personnels, comme les noms et les adresses exactes, sont retirés des fichiers qui servent à l'analyse et à la totalisation des résultats.

Il est important de souligner que les employés de Statistique Canada prennent la confidentialité et la protection des renseignements personnels des Canadiens très au sérieux. Tous les renseignements recueillis demeurent strictement confidentiels et anonymisés, et ne servent qu'à des fins statistiques. Statistique Canada utilise des outils, des logiciels et des processus à la fine pointe de la technologie qui empêchent la divulgation et assurent la confidentialité et la protection des renseignements des particuliers.

13. Comment Statistique Canada protège-t-il ma confidentialité, ma sécurité et ma vie privée?

Statistique Canada accorde la plus grande priorité au maintien de la confidentialité et de la sécurité des questionnaires remplis. Des mesures et des procédures rigoureuses sont suivies pour assurer la confidentialité en tout temps.

  • Tous les employés de Statistique Canada prêtent un serment de discrétion, qui est en vigueur à vie, même après la fin de leur emploi. Selon la Loi sur la statistique, les employés sont passibles d'amendes et/ou d'emprisonnement s'ils révèlent des renseignements identificatoires tirés du recensement.
  • Les entrepreneurs privés n'ont pas accès aux données confidentielles.
  • Seuls les employés de Statistique Canada qui ont besoin de connaître les renseignements personnels et confidentiels ont accès aux renseignements en question. Tous ces employés suivent un processus de justification et d'approbation. Ces employés sont en mesure de recueillir, de traiter et d'analyser les questionnaires remplis. Ils peuvent accéder uniquement aux données sur lesquelles ils travaillent.
  • Lorsque les questionnaires sont remplis en ligne, l'information est protégée par de nombreuses mesures, y compris un processus d'ouverture de session sécurisé et une puissante méthode de cryptage bidirectionnel entre votre navigateur et les serveurs de Statistique Canada.
  • L'accès aux immeubles de Statistique Canada est contrôlé par une combinaison de mesures physiques et de procédures d'accès.
  • Les données du recensement sont traitées et stockées sur un réseau interne très restreint et ne peuvent être consultées par quiconque n'a pas prêté le serment de discrétion.

Toute violation possible de la confidentialité des questionnaires du recensement est une question grave qui ferait l'objet d'une enquête immédiate et approfondie. La Loi sur la statistique serait alors appliquée dans toute sa rigueur.

14. Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur le Recensement de 2021?

La pandémie de COVID-19 a engendré un certain nombre d'enjeux en ce qui a trait au Recensement de la population de 2021, étant donné que Statistique Canada en était aux étapes finales de la préparation de la collecte des données lorsque la pandémie a frappé le pays en 2020.

Le Programme du recensement s'est adapté à la situation pour faire en sorte que le Recensement de la population de 2021 soit mené de la meilleure façon possible dans tout le pays, et ce, au moyen d'une approche sécuritaire et sans contact.

Lorsque des activités de suivi seront nécessaires, Statistique Canada adoptera des pratiques conformes à un recensement sans contact. Un employé du recensement de Statistique Canada sera envoyé en personne à un logement uniquement lorsque cela s'avérera absolument nécessaire, et aucune activité de dénombrement ne sera effectuée à l'intérieur du logement. Toutes les interviews auront lieu en respectant les règles de distanciation physique, conformément aux directives des autorités en matière de santé publique.

Les données du recensement seront encore plus importantes pour les responsables des politiques et les décideurs, étant donné que les résultats sont diffusés sur les divers sujets du Recensement de 2021. Statistique Canada est fier de sa capacité à repenser et à remanier tous les aspects clés de la première activité en importance de ce pays en temps de paix, tout en assurant en permanence la sécurité des Canadiens, y compris celle de ses employés.

Date de modification :